Le port du voile dans le monde du sport : une différence qui gène !

Les hijabeuses

Le hijab n’a jamais été un obstacle dans le sport féminin et ne doit encore moins l’être dans le football !

Les femmes musulmanes voilées exigent le port du hijab en jouant au football en France. Néanmoins, la Fédération Française de Football interdit toujours le port du foulard dans ses compétitions, alors que l’Association Internationale de Football l’autorise depuis 2014. L’interdiction imposée aux hijabeuses par la FFF a renversé les rêves de nombreuses héroïnes du football. En effet, celles-ci aspirent au nom du droit à l’exercice des pratiques sportives de convaincre la FFF de l’annuler.

Les Hijabeuses, après avoir été empêchées de participer à des compétitions par de nombreuses fédérations sportives françaises, et leurs sympathisantes non voilées se sont rassemblées devant le bâtiment du Sénat. Elles protestent contre un amendement voté qui interdit de “porter des symboles religieux éminents”.

Les hijabeuses un mouvement qui scande collectivement :  Laissez nous jouer !

Ces femmes se sont regroupées dans le cadre de ce qu’elles ont appelé l’Alliance citoyenne. Cette dernière, parraine une campagne en faveur des femmes musulmanes, notamment voilées, afin qu’elles puissent pratiquer une activité sportive.

Le sénateur Guillaume Gontard s’est opposé au vote considérant un tel plan comme une attaque contre les fondements de la république, notamment la laïcité qui appelle à la liberté. Les républicains, quant à eux, justifient la modification de la loi afin de préserver le monde du sport de toutes tendances sectaires ou sociétales. Le sport reste un lieu de cohésion, de liberté et de libération.

Le journal britannique “The Independent” publie un article de Pragya Agarwal qui affirme que les tentatives d’interdire le voile contredisent complètement ce que les Français prétendent sur l’émancipation des femmes. En effet, il s’agit d’une démarche basée principalement sur une rhétorique anti-islamique. Elle adopte l’idée que toutes les femmes musulmanes sont opprimées et trop habillées. Elles portent le foulard contre leur gré et ont besoin d’aide pour affronter le pouvoir patriarcal. On peut dire qu’il s’agit d’une théorie infondée.

Un peu d’histoire :

Selon  cette journaliste, une grande partie de cette mentalité est attribuée à l’héritage impérialiste de la France. Elle a occupé de nombreux pays musulmans d’Afrique et du Moyen-Orient au cours du XXe siècle. Elle a œuvré afin de séparer la religion et la langue arabe des affaires publiques. Cette mentalité coloniale ne s’est pas estompée avec le temps. Cela a plutôt formé les racines de l’islamophobie.

Le 30 mars dernier, le Sénat français a voté en faveur de la “loi séparatiste”. Elle vise à imposer les valeurs de la république et à donner à l’État les outils nécessaires pour lutter contre l’extrémisme islamique. La France affirme que l’un des piliers de cette loi est de résister à toutes les formes d’oppression et d’atteinte à la dignité des femmes.

L’auteur estime que le gouvernement français souffre d’un complexe «d’hypocrisie ». Il prétend soutenir les femmes des minorités ethniques, mais dicte ce qu’elles doivent porter. Il est donc logique de responsabiliser les femmes en leur enlevant leur libre arbitre et leur droit de choisir leurs vêtements.

Femmes musulmanes et sportives et alors !

Les joueuses de football portant le hijab vivent des moments difficiles. Et oui, en tant que musulmanes on ne voit pas forcément la différence jusqu’au moment ou l’on fait face à ces problèmes.  Des arbitres ou une fédération en opposition comme en est le cas aujourd’hui avec les Hijabeuses .

Est-ce une raison d’abandon du sport pour la femme musulmane ? Non pas sous prétexte d’une tenue vestimentaire non appropriée.

Au-delà des pressions extérieures, il est important que chaque femme puisse se sentir à l’aise dans ce qu’elle porte. Se sentir confortable dans des standards qui nous correspondent. La mode sportswear, d’aujourd’hui,  privilégie des vêtements courts et serrés. Par conséquent, la femme musulmane se retrouve souvent lésée.

De plus dans l’environnement sportif, une tendance répandue associe la performance au vêtement que l’on porte quand bien même “l’habit ne fait pas le moine”. La performance est propre à chacun et l’objectif final est certes de se dépasser soi-même par rapport à sa compétence. Il faut rappeler que c’est bien nos capacités physiques qui comptent non pas l’aspect visuel. Des vêtements amples et éthiques ne sont pas forcement en opposition d’être ultra athlétique ou d’empêcher de développer votre mouvement. Ainsi, comme il est dûment su par tous mais pas assumé !

Cette problématique vestimentaire concerne-t-elle les hommes ?

Le port de vêtements moulants dans le milieu sportif peu aussi répondre à l’audimat de la gente masculine. Et cela n’est pas fondé sur l’aspect pratique et athlétique du vêtement. En effet, on retrouve des uniformes plus amples et plus longs portés pour la même pratique sportive chez les hommes, à l’image du volley, de la gymnastique …etc

D’ailleurs lors du championnat d’Europe du Beach Handball en 2021, l’équipe norvégienne féminine s’est plainte des uniformes trop dénudés qui  lui ont été imposés. Elles ont été sanctionnées pour avoir porté un vêtement sportif estimé “trop long et non réglementaire”. Une contradiction flagrante alors que des tenues similaires étaient portées par l’équipe masculine…

Il est du bon sens que ça ne devrait être la décision de personne de dicter aux athlètes individuelles ce qu’elles devraient ou ne devraient pas porter. En effet,  l’esprit du monde sportif réside dans la cohésion et la diversité de tous.

Propos tenus, également, par le  vice-président de Nike en charge du football  : “C’est une question d’égalité d’accès au sport pour toutes femmes et tout athlètes, le hijab sportif a été créé pour répondre au besoin d’une communauté ayant une croyance religieuse qui leur permet de participer au sport qu’elles ont choisi”. Afin que les femmes de façon générale du monde entier puissent faire leur propres choix et se vêtir comme bon leur semble.

Ynes boutique un marché de vêtements de sport qui convient aux hijabeuses !

La femme sportive recherche seulement à pouvoir pratiquer une activité physique en gardant un certains confort. Cela n’est pas une question de tenue “Serrée ou Large” mais question d’un vêtement adapté ( burkini, pantalons, tuniques et hijabs sportswear). Le marché du vêtement sportif pudique s’est développé ces dernières années. Pour cela, notre marque vise en majorité des femmes musulmanes voilées mais plus globalement toutes les femmes qui se sentent plus à l’aise dans des vêtements amples, éthiques et sportifs.

Que vous soyez :

  • Voilée ou simplement à la recherche de vêtement de sport pudique ;
  • Athlète de haut niveau ou débutante ;
  • Sportive régulière ou occasionnelle. 

Ynes boutique vous propose des tenues confortables, élégantes et étiques !

Afin, d’exercer votre sport préféré sans gêne et dans un confort total shoppez votre tenue sportswear sur notre site https://www.ynes-boutique.com

Ne laisse personne te dicter ou te dire que ton rêve sportif est impossible !

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Join Waitlist We will inform you when the product arrives in stock. Please leave your valid email address below.